AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Dernières imagesDernières images  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -34%
Smartphone 6,67 POCO M6 Pro – Ecran 120 Hz ( ...
Voir le deal
152 €

Partagez

Deuxième Étage - Pouponnière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Étoile de Myrtille
Admin - Chef du Crépuscule
Admin - Chef du Crépuscule

Étoile de Myrtille


Messages : 4082
Points de RP : 14151
Surnom : Flammy
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nuage Alpin | N

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMer 17 Mar - 11:53

Rappel du premier message :


Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 4pq2

___________________/_/_/
Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Nala-56df322
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeSam 18 Juin - 0:19

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Grenat12


Petit Jaspe - Petit Grenat

@Vie

Petit Grenat s'était réveillé tellement tôt qu'elle assistait au lever du soleil, bien trop lent pour elle. Ne pouvant pas patienter plus longtemps, la chatonne se leva d'un bond, écrasant Petit Jaspe qui ronflait à côté d'elle.

Oups.... Bon, tant pis, c'est trop tard maintenant!

-Allez! Réveille toi! Le secoua t elle, en se disant que de toute façon, il se serait réveillé pour s'être fait marcher dessus.

Et malgré les grognement de son frère bougon, la petite était déjà pleine d'entrain.

-Tu veux jouer avec moi, Jaspe? De toute façon, il fait bien se réveiller au bout d'un moment!
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeSam 18 Juin - 0:29

- Mais…Petite Grenat ! Pas aussi tot ! grogna-t-il a demi reveiller.
Encore dans les vapes, il chancela et se recoucha, les yeux fermes en baillant.
- Tu veux jouer a quoi ?marmonna-t-il toujours les yeux fermes

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Juin - 19:24

Surprise et heureuse de voir que son frère acceptait, la femelle ronronna si fort qu'elle en tremblait et faisait trembler la litière autour d'elle.

-Je sais pas! On peux jouer à se courir après, ou à la bagarre! Proposa t elle, cette fois prête a en découdre.

-Tu préfère quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMar 21 Juin - 21:13

Jaspe ouvrit un œil soudain intéressé, sa sœur voulait le laisser choisir ?!
Il se leva plus rapidement qu'à l'ordinaire, se secoua et s'exclama:
- Tu reviens d'une bataille ! Et moi ! Moi je te soigne !
Tous sourire, il s'avança vers sa sœur et s'assit devant elle.

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMer 22 Juin - 23:30

Drôle de jeu.... Songea la petite féline, en s'installant pourtant sur son nid de mousse en feignant une douleur à la patte.

-Ah... Ah! J'ai mal! A l'aide! Je suis blessée! Piailla t elle, pour entrer dans le jeu de son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMer 22 Juin - 23:52

Jaspe tous content que sa soeur veuille bien joué a son jeu, regarda attentivement la patte de celle-çi.
Il la toucha et dit:
- Vous vous êtes battue sauvagement contre un guerrier féroce du clan de l’Aube ! Il faut..hum- c’est quoi le mot deja ? il s’arrêta et réfléchi longuement puis il miaula:
- Désinfecter, il faut désinfecter la plaie !
Il parti, récupéra un peu de mousse de son nid et la posa sur la patte de sa soeur. Toute en appuyant il murmura:
- Merci de m’avoir laisser jouer au soigneur..si tu veux…on pourra jouer a la bagarre ? Apres..quand tu seras remis sur patte..
Il sourit a sa soeur, il voulait lui faire plaisir même si il n’aimait pas se battre..

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Étoile de Myrtille
Admin - Chef du Crépuscule
Admin - Chef du Crépuscule

Étoile de Myrtille


Messages : 4082
Points de RP : 14151
Surnom : Flammy
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nuage Alpin | N

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeJeu 23 Juin - 12:33

Œil d'Améthyste a écrit:
Naissance de Petite Topaze, Petit Grenat, Petite Jaspe, Petite Agate, Petite Cornaline et Petite Opale


La douleur s'était intensifiée toute la nuit et le manque de sommeil engourdissait les membres d'Œil d'Améthyste. Chaque mouvement était désormais quasi impossible à supporter et les allers-retours incessants de Zygote de Raptor commençaient à l'agacer profondément, à tel point qu'elle ne parlait plus et se contentait de souffler au moindre dérangement. Elle le sentait, les petits arrivaient et malgré l'engouement de ses amis et de son compagnon d'une nouvelle portée de chatons, elle n'arrivait pas à s'y résoudre. Jamais elle n'avait souhaité se retrouver dans cette situation et encore moins maintenant qu'Ivresse était revenu de son long périple sans explications valables. La féline le savait, elle n'était pas née pour être mère et à vrai dire elle ne savait pas vraiment si elle aurait du naître un jour. Mais ce qui était sûr, c'est qu'elle devait à présent assumer la souffrance à venir à cause de Zygote de Raptor même si au fond d'elle, elle était aussi coupable de son sort.

De violents spasmes lui foudroyèrent les flancs et l'échine, lui arrachant un miaulement rauque et impromptu malgré les remèdes qu'elle s'était procuré quelques instants auparavant. Ses griffes raclaient le sol de la pouponnière dans un bruit strident faisant gémir les chatons autour d'elle et rameutant son compagnon. Elle feula "C'est pas possible Zygote de Raptor va te trouver quelque chose à faire avant que je ne t'étripe " entre deux râles de douleur et d'agacement. Ses yeux se voilèrent et le décor autour d'elle tournait de plus en plus, accompagné par une sensation étrange et légère et les paupières presque clauses, elle miaulait de plus en plus faiblement.

Je prend le relai, sinon la douleur va te faire perdre connaissance et là personne ne pourra plus rien faire pour toi . bourdonna la voix si familière dans ses oreilles. Elle essaya de résister quelques secondes de plus mais ses paupières étaient trop lourdes pour qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit.

Un premier chaton montra le bout de sa truffe, puis un deuxième. Leurs deux pelages clairs étaient ensanglantés mais pas autant celui du troisième.

"Nous y sommes presque. Tiens bon" miaula à nouveau la voix, mais Œil d'Améthyste ne pouvait répondre, elle était figée et n'avait pas d'autre choix que d'observer son corps meurtri mettre au monde les chatons.

Son rôle de spectatrice ne lui plaisait qu'à moitié : tiraillée entre l'anéantissement de la douleur qui lui faisait un bien fou et son impuissance devant la naissance de ses chatons, elle tentait de parler mais rien ne sortait, ses miaulements raisonnaient injustement en elle.

Je t'entend Œil d'Améthyste, mais ce n'est pas le moment de poser des questions nous aurons bientôt l'occasion de se rencontrer pour de vrai. et à la fin de cette sérénade, la féline tomba dans l'inconnu, seul un parfum familier de lavande lui embrumait le museau et sous ses pattes le sol s'effritait, des bruits de cristaux brisés resonnaient dans ses oreilles lui arrachant des cris de douleur, elle était complètement déboussolée et la vue lui manquait pour sortir de la crevasse dans laquelle elle était prisonnière. Le fumet fleuri qu'elle humait depuis tout à l'heure se mêlait  présent à celui d'un mélange de plantes, similaire aux senteurs de son ancienne tanière de guérisseuse, elle suivit ce chemin et aperçut petit à petit de la lumière percer la noirceur du piège dans lequel elle était tombée, celle-ci devint de plus en plus forte et l'aveugla finalement. Et puis soudain : plus rien.

Lorsqu'elle se réveilla, son cœur battait à un rythme effréné même si le calme était retombé autour d'elle. Zygote de Raptor approchait timidement son museau de celui des boules de poils frémissantes, collées à leur mère. Elle passa un coup de langue sur le plus frêle : un petit mâle couleur crème parsemé de quelques petites tâches plus sombres. "Petite Jaspe fera l'affaire pour toi, irrégulière comme ton pelage."
La féline serra deux autres petits contre ses flancs chauds et miaula entre deux pointes de douleur "Tu seras Petite Topaze et toi Petit Grenat, protégez vous l'une et l'autre " les deux petites femelles s'étaient déjà lovées ensemble et semblaient s'être apaisées. Oeil d'Améthyste fut attirée par un mâle beige aux extrémités plus sombres, il était presque comme son double. "Bienvenue Petite Opale, j'ai l'impression de me refléter en toi. Espérons cependant que tu aies plus de chance que moi." Un regard d'incompréhension émana de son compagnon dont elle fit abstraction en continuant."Petite Cornaline, j'espère que tu seras calme et sereine comme ton nom. Et enfin, protège tes frères et sœurs Petite Agate, je voudrais me tromper mais je crois qu'ils en auront besoin. "
Encore déboussolée de sa vision et ayant accompli son premier rôle de mère, elle serra ses petits contre elle et posa enfin sa tête sur ses pattes, épuisée.

Zygote de Raptor était aussi ravi qu'Œil d'Améthyste de l'arrivée imminente de leurs chatons. Et il l'avait tout autant anticipé et souhaité, ce pour l'ensemble de son existence. Autrement dit, il n'avait jamais voulu avoir de petits et leur imposer cette vie, et il n'était pas positivement bouleversé par leur existence en dépit des désirs. Mais ils étaient là, dans le ventre de sa compagne, prêts à se jeter dans le monde, alors il assumerait ses responsabilités. Il n'était pas ses pères, il n'était pas sa mère, il n'abandonnerait pas ses petits au premier visage connu qu'il croiserait. Il était prêt à être présent pour eux, à les élever, les éduquer, leur apprendre à survivre dans ce monde de brutes. Et il avait commencé dès lors que la soigneuse lui avait annoncé être gestante. Mais là, alors que la mise bas était déclenchée, Œil d'Améthyste n'avait pas besoin qu'il soit présent à lui tourner autour, alors il n'insista pas et partit chasser, ces efforts lui donneraient sûrement faim.
Quand il revint, la mise-bas prenait fin. Il y avait là six boules de poils gluantes agglutinées contre le ventre de sa compagne, et il fut aussi dégoûté que charmé par la vision de ces êtres miniatures. Bouleversé, positivement cette fois, par l'existence de ces petits qu'il reconnut comme étant les siens, il s'approcha sans oser les toucher. Ils semblaient si fragiles ! Œil d'Améthyste se chargea seule de les nommer, tandis qu'il s'installait auprès d'eux sans trop savoir quel comportement adopter, veillant silencieusement sur ces choses qu'il avait désormais à charge.

___________________/_/_/
Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Nala-56df322
Revenir en haut Aller en bas
Graine de Sureau
Lieutenant de l'Aube
Lieutenant de l'Aube

Graine de Sureau


Messages : 4992
Points de RP : 8656
Surnom : Rossy - Ross'
Genre : Autre / Ne pas divulguer
Personnage Principal : Quête d'Excellence - Guerrière de l'Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeJeu 23 Juin - 14:29

~Nuage d'Argent - Coeur de l'Albatros~

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Albatr13

Coeur de l'Albatros s'affairait dans la pouponnière, toile d'araignée et graine de pavot, il observa un nouvel instant les pattes ensanglantés de Petite Agate. Le chaton avait passé de longues minutes à se battre contre le mur du phare, se retournant les griffes et s'en arrachant d'autres. Petite Agate s'était énervé après le retour de ses frères et soeurs de l'assemblée. Il ne les avait pas suivi, et l'une de ses soeurs était morte. Le chaton était en colère, et Coeur de l'Albatros ne pouvait que le comprendre. De l'alchémille, de l'écorce d'aulne et des feuilles de glouterons, l'apprenti soigneur se mit alors à mâcher l'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeVen 24 Juin - 23:51

Nuage d'Argent s'était éveillé tardivement. Les événements de la veille avait été absolument terrible pour trois des groupes de félins.... Des chatons morts, d'autres blessés, ou traumatisés... Heureusement pour lui, Edelweiss n'avait pas assisté aux événements, restant dans la camp. L'accident aurait sans doute réveillé son propre deuil.

Malgré tout, le matou se sentais coupable. Il n'avait pas vu les chatons quitter le camp, et cela avait coûté la vie de deux d'entre eux. Petite Cornaline et Petite Artefact.

La mine sombre, le novice quitta sa litière et chercha du regard la silhouette d'un ami... jusqu'à apercevoir celle de Cœur de l'Albatros. Celui-ci s'occupait de Petite Agate, bien qu'Edelweiss n'ai aucune idée de ce qu'il faisait concrètement.

En quelques bonds, Nuage d'Argent s'approcha du duo avec curiosité. -Est ce que je peux t'aider, Cœur de l'Albatros? Demanda t il a son ami qui jonglait entre les remèdes.


Vie a écrit:
Jaspe tous content que sa soeur veuille bien joué a son jeu, regarda attentivement la patte de celle-çi.
Il la toucha et dit:
- Vous vous êtes battue sauvagement contre un guerrier féroce du clan de l’Aube ! Il faut..hum- c’est quoi le mot deja ?  il s’arrêta et réfléchi longuement puis il miaula:
- Désinfecter, il faut désinfecter la plaie !
Il parti, récupéra un peu de mousse de son nid et la posa sur la patte de sa soeur. Toute en appuyant il murmura:
- Merci de m’avoir laisser jouer au soigneur..si tu veux…on pourra jouer a la bagarre ? Apres..quand tu seras remis sur patte..
Il sourit a sa soeur, il voulait lui faire plaisir même si il n’aimait pas se battre..


Petit Grenat répondit d'un ronron joyeux. Les jeux calmes étaient rarement de son fait, mais parfois c'était chouette! Surtout lorsqu'on jouait a être une guerrière blessée!

-Oui! Je dois garder ce... cette chose sur ma blessure pendant longtemps? Demanda t elle a son frère, prise dans son rôle.

-Qu'est ce que c'est, d'ailleurs?
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeSam 25 Juin - 0:24

Jaspe reflechit et dit d’une voix claire.
- Tu le gardes pendant..2 jours ! Et tu reviens me voir !

Il tapota la mousse et continua dans un ronron:
- Une plante ! Je te dirais le nom quand je l’aurais appris !expliqua-t-il en fixant sa soeur.

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Etoile d'Argile
Chef de la Nuit
Chef de la Nuit

Etoile d'Argile


Messages : 675
Points de RP : 9409
Surnom : Ecu ou (E)cusette ou Dragé.
Genre : Féminin
Personnage Principal : Etoile d’Argile ♀ | N

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeVen 1 Juil - 20:55

PATTE CITRONNÉE
ft. Petit Grenat & Petite Agate


Il faisait chaud ce soir-là. Nous avions joué jusqu’à tard avec Petit Éclair, inventant des vies et des péripéties à des chats imaginaires. Nous nous étions pris tantôt pour des serpents, tantôt pour des écureuils ou encore pour de grands fauves, décuplant les histoires palpitantes qui se déroulaient dans nos têtes. Aussi nous nous étions couchés très tard -au moment où nos paupières n’en pouvaient plus. Aux premières lueur de l’aube, j’ai été réveillée par les mouvements de mes frères et de ma sœur, s’éveillant les uns après les autres et quittant leur litière, mais impossible pour moi de rassembler suffisamment de force afin de les suivre au-dehors. La fatigue, encore trop forte, m’a gardée dans mon nid et a rouvert sous mes pattes un second puits de sommeil.

C’est là que les choses sont devenues plus sombres. J’étais somnolente l’instant d’avant, et, comme si l’on m’avait marché sur la queue, je fus réveillée l’instant d’après : j’eus l’impression d’avoir à peine pu me rendormir plus de quelques minutes. Le poil en bataille de mauvaise humeur, je me suis redressée en grommelant, prête à protester contre le ou la maladroite, mais je fus interrompue au moment où j’ouvrais la gueule pour inspirer. Je me figeai. Sous mes pattes, aucune litière de plume et de mousse. Rien que le sol. De l’herbe sèche qui n’avait pas bu à sa soif depuis au moins une lune. L’air était pesant, si bien que je ne réalisais qu’après coup qu’il s’apparentait à la sensation de chaleur lourde de la saison des feuilles vertes ; pourtant, il lui manquait le parfum d’iode et l’humidité de la mer non loin du camp. S’il n’y avait pas d’humidité… alors où étais-je ?
Je me redressai vivement, à présent pleinement réveillée. Graduellement, je pris conscience de l’environnement qui m’entourerait : rien ne m’était familier, voire tout semblait franchement hostile. Il n’y avait pas de chant d’oiseaux, pas de bruissement de feuilles sous les caresses d’une brise timide, pas d’écho du ressac. Pas de miaulement. L’inquiétude se mua très vite en peur qui, à son tour, me grimpa très vite au ventre et je sentis mon cœur s’affoler dans ma poitrine tandis que je me tapissai au sol en cherchant un abris du regard. Où est-ce que je suis ? C’est quoi cet endroit ? Je déglutis péniblement en filant vers un buisson épais. Qu’est-ce qu’il se passe ? Un craquement dans mon dos me fit faire un bond de frayeur et j’atterris la truffe en avant dans les branches aux feuilles dentelées. L’une d’elles me griffa le museau et je poussai un petit cri de douleur. Avant que je n’aie pu me retourner, une voix s’éleva aussitôt :

« Oh, pardon petite ! Je ne voulais pas te faire peur, je ne t’avais pas vue. »

Chaleur. La voix dégageait une chaleur bienveillante et s’était exprimée avec douceur. La peur qui m’avait raidie les pattes pendant mon sursaut de surprise se dissipa un peu et je pus me retourner vers mon interlocutrice avec lenteur, les oreilles couchées et les yeux grands ouverts. A ma grande stupeur, une belle chatte rousse mouchetée m’observait, à cinq ou six queues de moi. Elle aussi semblait surprise, une patte encore levée comme si elle marchait lorsqu’elle m’avait vue bondir. Je me sentis toute penaude de ma réaction mais aussi immédiatement soulagée de rencontrer une âme qui vive ici. Je m’étais vraiment crue perdue ! J’hésitai un instant avant de m’élancer vers elle sans rien remarquer de son geste de recul et de ses griffes sorties ; je me blottis contre son poitrail en plongeant mon visage dans son pelage d’ombre.

« Là, là… » Ronronna t-elle doucement.

Le bout de sa queue vint se poser sur mon dos, m’enlaçant… Je rouvris les yeux contre son buste, soudain moins rassurée. Cette chatte ne dégageait pas de chaleur. Son corps n’émettait rien. Me reculant de quelques pas en sentant sa queue presque crisser contre mes poils, je croisai son regard bleu qui, maintenant que je m’y plongerais, ne m’inspirait plus tant de réconfort que ça.

« Je crois que je suis perdue, balbutiai-je. Je…
- Oh petite, m’interrompit-elle en souriant désormais, je crois que tu es exactement là où tu dois être. »

Mon cœur s’emballa de nouveau, mais avant que mon esprit ait eu le temps d’inventer mille scénarios tous plus inquiétants les uns que les autres, la femelle reprit :

« Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas eu de la visite ! Ça me fait chaud au cœur de rencontrer un chaton ici. Comment tu t’appelles ? »

A ces mots, mes émotions s’emmêlèrent. En temps que zénithienne, je n’étais pas éduquée dans la peur des inconnus : ils étaient toujours bienvenus et son attitude chaleureuse me conforta dans cette pensée. Finalement, réprimant un frisson, je me laissai gagner par sa confiance.

« Je m’appelle Patte Citronnée, finis-je par miauler d’une petite voix. Et toi tu t’appelles comment ?
- Mon nom est Fureur des Erynies. (Elle s’inclina.)
- Fureur des Erynies, répétai-je en articulant pour bien me souvenir de son nom. Fureur des Erynies, s’il te plais, est-ce que tu pourrais m’aider à rentrer chez moi ? Ma maman va s’inquiéter. »

A ma grande surprise, la rouquine sembla se renfrogner. Qu’avais-je dit ou qu’avais-je fait pour la blesser ?

« Je, euh, désolée, bredouillais-je. Je ne voulais pas…
- A une condition, trancha t-elle en se redressant avec le sourire. Que tu reviennes me voir au moins une fois toutes les trois nuits. »

A cet instant, je souhaitais juste me rattraper. Elle acceptait de m’aider en échange d’un peu de compagnie. Ça ne me paraissait pas cher payer, mais il y avait un problème central à sa demande.

« Mais je ne sais même pas où on est ! Comment est-ce que je saurai par où venir pour te revoir ?
- Ne t’en fais pas, s’exclama t’elle en se tapissant l’arrière train en l’air, la queue en panache. Moi je saurai te trouver et te guider jusqu’à moi. (Son regard pétilla.) Ca veut dire que tu acceptes ? »

J’hochai de la tête. Dans un cri victorieux, Fureur des Erynies bondit pour se retrouver debout ; contaminée par sa bonne humeur, je me laissai aller à ronronner en courant dans ses pattes. J’oubliai la pression inhérente à sa demande et même la notion du chantage qu’elle venait de me faire. Je m’étais faite une amie !

« Tu es une bonne petite chatte, Patte Citronnée. Pour te récompenser, je vais te dire où nous sommes, miaula la guerrière avec malice. Tu es en train de dormir. Tu te trouves en rêves dans la Forêt Sombre. C’est là que vont les chats qui n’ont pas suivi le Code du Guerrier des Clans, tes voisins. Ils sont exclus à tout jamais des cieux paisibles où vont ceux qui se sont « bien tenus » pendant leur vie. »

Ses mots me firent l’effet d’une violente gifle. Je m’immobilisai pour tenter d’assimiler ce qu’elle venait de me dire mais tout semblait irréel. Lac d’Oasis, ma mère, ne nous ne éduquait pas vraiment dans de quelconques croyances spirituelles. Ce que Fureur des Erynies m’annonçait… ça voulait dire qu’il y avait une vie après la mort ? J’étais complètement hébétée, et, interprétant mon silence comme un encouragement à continuer, la rouquine enchaîna :

« On raconte souvent que c’est le lieu peuplé par les chats sanguinaires ou les traîtres, mais ceux qui racontent ça n’ont jamais pensé par eux-mêmes ou n’ont jamais questionné les règles. Toi, tu es une zénithienne pas vrai ? Je sais que tu comprendras plus facilement. C’est pour ça qu’on va bien s’entendre toi et moi. »

Un craquement l’interrompit. Je n’eus pas le luxe de souffler : je fis volte-face l’esprit un peu embrumé et ne vis d’abord rien du tout. Que les ombres qui noircissaient la forêt et dissimulaient toute profondeur. Puis quelque chose remua dans la pénombre et une forme se glissa hors des sous-bois. Une patte blanche gantée de noir, sertie de griffes menancantes se dessina dans la lumière, puis un museau aux babines ourlées dans un sourire qui ne présageait rien de bien intentionné. Fureur des Erynies cracha. La silhouette se découpait pleinement maintenant : un grand matou blanc efflanqué aux muscles saillants nous toisait avec concupiscence. Tout mon être frémit lorsqu’il croisa mon regard. Une lueur mauvaise s’alluma dans ses yeux et, en une fraction de seconde, une vague de haine féroce s’abattit sur moi.

« Cours Patte Citronnée ! » Feula Fureur des Erynies en se plaçant devant moi.

Le mâle s’élança toutes griffes dehors en rugissant. L’adrénaline s’engouffra dans tout mon corps pour me hurler de fuir, mais dans la précipitation, je glissai au sol en dérapant sur un tapis de feuilles mortes. Le matou avait réussi à s’écarter de Fureur des Erynies et, me voyant au sol, plongea sur moi comme un rapace en chasse. Je sentis ses griffes s’enfoncer dans ma cuisse arrière et criai en me débattant mais déjà mon alliée de la Forêt Sombre revenait à la charge : elle se catapulta contre mon agresseur avec une telle violence qu’il n’eut pas le temps de toucher le sol avant d’être projeté sur le côté. Il valdingua dans l’herbe et disparut sous la masse rousse, noire et blanche de son adversaire. Je repris ma fuite mais cette fois, ma patte blessée me lançait tant que je claudiquai dans ma course, ralentie.

Je me souviens juste d’avoir le sang qui pulsait si fort à mes tempes qu’il finit par couvrir les feulements du combat se déroulant dans mon dos.

« Patte Citronnée ! »

Le monde prit des teintes rouges et devint flou, puis il bascula.

« Patte Citronnée, réveille-toi ! »

Je m’écroulai au sol, inconsciente, et rouvrit presque instantanément les paupières. Ma gueule s’ouvrit pour prendre une grande inspiration, comme si je m’étais tenue en apnée. Penchés au-dessus de moi, Petit Grenat et Petite Agate m’observaient avec inquiétude.

___________________/_/_/
Moi j'adore la race humaine avec du sel et du mezcal - Et sans mentir timal j'suis sentimental -
Brutal en sortie mentale - L'irréel me manie mal - Apparu un jour d'hiver - Voici l'homme-animal

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Ecusson-52a4a19
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Juil - 17:54

Vie a écrit:
Jaspe reflechit et dit d’une voix claire.
- Tu le gardes pendant..2 jours ! Et tu reviens me voir !

Il tapota la mousse et continua dans un ronron:
- Une plante ! Je te dirais le nom quand je l’aurais appris !expliqua-t-il en fixant sa soeur.

@Vie

-Deux jours! Piailla la chatonne choquée. Mais c'est beaucoup trop long! Je vais mourir avant! Et comment je vais faire pour chasser?

La rouquine était tellemnt absorbée par le jeu qu'elle s'y croyait vraiement.

Patte Citronnée a écrit:
PATTE CITRONNÉE
ft. Petit Grenat & Petite Agate


Il faisait chaud ce soir-là. Nous avions joué jusqu’à tard avec Petit Éclair, inventant des vies et des péripéties à des chats imaginaires. Nous nous étions pris tantôt pour des serpents, tantôt pour des écureuils ou encore pour de grands fauves, décuplant les histoires palpitantes qui se déroulaient dans nos têtes. Aussi nous nous étions couchés très tard -au moment où nos paupières n’en pouvaient plus. Aux premières lueur de l’aube, j’ai été réveillée par les mouvements de mes frères et de ma sœur, s’éveillant les uns après les autres et quittant leur litière, mais impossible pour moi de rassembler suffisamment de force afin de les suivre au-dehors. La fatigue, encore trop forte, m’a gardée dans mon nid et a rouvert sous mes pattes un second puits de sommeil.

C’est là que les choses sont devenues plus sombres. J’étais somnolente l’instant d’avant, et, comme si l’on m’avait marché sur la queue, je fus réveillée l’instant d’après : j’eus l’impression d’avoir à peine pu me rendormir plus de quelques minutes. Le poil en bataille de mauvaise humeur, je me suis redressée en grommelant, prête à protester contre le ou la maladroite, mais je fus interrompue au moment où j’ouvrais la gueule pour inspirer. Je me figeai. Sous mes pattes, aucune litière de plume et de mousse. Rien que le sol. De l’herbe sèche qui n’avait pas bu à sa soif depuis au moins une lune. L’air était pesant, si bien que je ne réalisais qu’après coup qu’il s’apparentait à la sensation de chaleur lourde de la saison des feuilles vertes ; pourtant, il lui manquait le parfum d’iode et l’humidité de la mer non loin du camp. S’il n’y avait pas d’humidité… alors où étais-je ?
Je me redressai vivement, à présent pleinement réveillée. Graduellement, je pris conscience de l’environnement qui m’entourerait : rien ne m’était familier, voire tout semblait franchement hostile. Il n’y avait pas de chant d’oiseaux, pas de bruissement de feuilles sous les caresses d’une brise timide, pas d’écho du ressac. Pas de miaulement. L’inquiétude se mua très vite en peur qui, à son tour, me grimpa très vite au ventre et je sentis mon cœur s’affoler dans ma poitrine tandis que je me tapissai au sol en cherchant un abris du regard. Où est-ce que je suis ? C’est quoi cet endroit ? Je déglutis péniblement en filant vers un buisson épais. Qu’est-ce qu’il se passe ? Un craquement dans mon dos me fit faire un bond de frayeur et j’atterris la truffe en avant dans les branches aux feuilles dentelées. L’une d’elles me griffa le museau et je poussai un petit cri de douleur. Avant que je n’aie pu me retourner, une voix s’éleva aussitôt :

« Oh, pardon petite ! Je ne voulais pas te faire peur, je ne t’avais pas vue. »

Chaleur. La voix dégageait une chaleur bienveillante et s’était exprimée avec douceur. La peur qui m’avait raidie les pattes pendant mon sursaut de surprise se dissipa un peu et je pus me retourner vers mon interlocutrice avec lenteur, les oreilles couchées et les yeux grands ouverts. A ma grande stupeur, une belle chatte rousse mouchetée m’observait, à cinq ou six queues de moi. Elle aussi semblait surprise, une patte encore levée comme si elle marchait lorsqu’elle m’avait vue bondir. Je me sentis toute penaude de ma réaction mais aussi immédiatement soulagée de rencontrer une âme qui vive ici. Je m’étais vraiment crue perdue ! J’hésitai un instant avant de m’élancer vers elle sans rien remarquer de son geste de recul et de ses griffes sorties ; je me blottis contre son poitrail en plongeant mon visage dans son pelage d’ombre.

« Là, là… » Ronronna t-elle doucement.

Le bout de sa queue vint se poser sur mon dos, m’enlaçant… Je rouvris les yeux contre son buste, soudain moins rassurée. Cette chatte ne dégageait pas de chaleur. Son corps n’émettait rien. Me reculant de quelques pas en sentant sa queue presque crisser contre mes poils, je croisai son regard bleu qui, maintenant que je m’y plongerais, ne m’inspirait plus tant de réconfort que ça.

« Je crois que je suis perdue, balbutiai-je. Je…
- Oh petite, m’interrompit-elle en souriant désormais, je crois que tu es exactement là où tu dois être. »

Mon cœur s’emballa de nouveau, mais avant que mon esprit ait eu le temps d’inventer mille scénarios tous plus inquiétants les uns que les autres, la femelle reprit :

« Ca faisait bien longtemps que je n’avais pas eu de la visite ! Ça me fait chaud au cœur de rencontrer un chaton ici. Comment tu t’appelles ? »

A ces mots, mes émotions s’emmêlèrent. En temps que zénithienne, je n’étais pas éduquée dans la peur des inconnus : ils étaient toujours bienvenus et son attitude chaleureuse me conforta dans cette pensée. Finalement, réprimant un frisson, je me laissai gagner par sa confiance.

« Je m’appelle Patte Citronnée, finis-je par miauler d’une petite voix. Et toi tu t’appelles comment ?
- Mon nom est Fureur des Erynies. (Elle s’inclina.)
- Fureur des Erynies, répétai-je en articulant pour bien me souvenir de son nom. Fureur des Erynies, s’il te plais, est-ce que tu pourrais m’aider à rentrer chez moi ? Ma maman va s’inquiéter. »

A ma grande surprise, la rouquine sembla se renfrogner. Qu’avais-je dit ou qu’avais-je fait pour la blesser ?

« Je, euh, désolée, bredouillais-je. Je ne voulais pas…
- A une condition, trancha t-elle en se redressant avec le sourire. Que tu reviennes me voir au moins une fois toutes les trois nuits. »

A cet instant, je souhaitais juste me rattraper. Elle acceptait de m’aider en échange d’un peu de compagnie. Ça ne me paraissait pas cher payer, mais il y avait un problème central à sa demande.

« Mais je ne sais même pas où on est ! Comment est-ce que je saurai par où venir pour te revoir ?
- Ne t’en fais pas, s’exclama t’elle en se tapissant l’arrière train en l’air, la queue en panache. Moi je saurai te trouver et te guider jusqu’à moi. (Son regard pétilla.) Ca veut dire que tu acceptes ? »

J’hochai de la tête. Dans un cri victorieux, Fureur des Erynies bondit pour se retrouver debout ; contaminée par sa bonne humeur, je me laissai aller à ronronner en courant dans ses pattes. J’oubliai la pression inhérente à sa demande et même la notion du chantage qu’elle venait de me faire. Je m’étais faite une amie !

« Tu es une bonne petite chatte, Patte Citronnée. Pour te récompenser, je vais te dire où nous sommes, miaula la guerrière avec malice. Tu es en train de dormir. Tu te trouves en rêves dans la Forêt Sombre. C’est là que vont les chats qui n’ont pas suivi le Code du Guerrier des Clans, tes voisins. Ils sont exclus à tout jamais des cieux paisibles où vont ceux qui se sont « bien tenus » pendant leur vie. »

Ses mots me firent l’effet d’une violente gifle. Je m’immobilisai pour tenter d’assimiler ce qu’elle venait de me dire mais tout semblait irréel. Lac d’Oasis, ma mère, ne nous ne éduquait pas vraiment dans de quelconques croyances spirituelles. Ce que Fureur des Erynies m’annonçait… ça voulait dire qu’il y avait une vie après la mort ? J’étais complètement hébétée, et, interprétant mon silence comme un encouragement à continuer, la rouquine enchaîna :

« On raconte souvent que c’est le lieu peuplé par les chats sanguinaires ou les traîtres, mais ceux qui racontent ça n’ont jamais pensé par eux-mêmes ou n’ont jamais questionné les règles. Toi, tu es une zénithienne pas vrai ? Je sais que tu comprendras plus facilement. C’est pour ça qu’on va bien s’entendre toi et moi. »

Un craquement l’interrompit. Je n’eus pas le luxe de souffler : je fis volte-face l’esprit un peu embrumé et ne vis d’abord rien du tout. Que les ombres qui noircissaient la forêt et dissimulaient toute profondeur. Puis quelque chose remua dans la pénombre et une forme se glissa hors des sous-bois. Une patte blanche gantée de noir, sertie de griffes menancantes se dessina dans la lumière, puis un museau aux babines ourlées dans un sourire qui ne présageait rien de bien intentionné. Fureur des Erynies cracha. La silhouette se découpait pleinement maintenant : un grand matou blanc efflanqué aux muscles saillants nous toisait avec concupiscence. Tout mon être frémit lorsqu’il croisa mon regard. Une lueur mauvaise s’alluma dans ses yeux et, en une fraction de seconde, une vague de haine féroce s’abattit sur moi.

« Cours Patte Citronnée ! » Feula Fureur des Erynies en se plaçant devant moi.

Le mâle s’élança toutes griffes dehors en rugissant. L’adrénaline s’engouffra dans tout mon corps pour me hurler de fuir, mais dans la précipitation, je glissai au sol en dérapant sur un tapis de feuilles mortes. Le matou avait réussi à s’écarter de Fureur des Erynies et, me voyant au sol, plongea sur moi comme un rapace en chasse. Je sentis ses griffes s’enfoncer dans ma cuisse arrière et criai en me débattant mais déjà mon alliée de la Forêt Sombre revenait à la charge : elle se catapulta contre mon agresseur avec une telle violence qu’il n’eut pas le temps de toucher le sol avant d’être projeté sur le côté. Il valdingua dans l’herbe et disparut sous la masse rousse, noire et blanche de son adversaire. Je repris ma fuite mais cette fois, ma patte blessée me lançait tant que je claudiquai dans ma course, ralentie.

Je me souviens juste d’avoir le sang qui pulsait si fort à mes tempes qu’il finit par couvrir les feulements du combat se déroulant dans mon dos.

« Patte Citronnée ! »

Le monde prit des teintes rouges et devint flou, puis il bascula.

« Patte Citronnée, réveille-toi ! »

Je m’écroulai au sol, inconsciente, et rouvrit presque instantanément les paupières. Ma gueule s’ouvrit pour prendre une grande inspiration, comme si je m’étais tenue en apnée. Penchés au-dessus de moi, Petit Grenat et Petite Agate m’observaient avec inquiétude.

-Ça va, Patte Citronnée? Petit Grenat avait surpris la chatonne plus jeune en plein cauchemar, se débattant dans sa litière. Avec son frère, elle avait tentées de la réveiller jusqu'à ce qu'elle ouvre finalement deux yeux perdus.

-Tu faisais un cauchemar! Agate et moi on t'as secoué dans tout les sens pour te réveiller!
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Juil - 18:20

- Tu préfères te refaire mal ?grogna le chaton crème en remuant les oreilles.
Il posa sa patte sur l’épaules de sa sœur et miaula aussi calmement que possible.
- Si tu restes sans bouger pendant deux jours , tu pourras après pouvoir chasser encore plus de proie ! Je te le promets.

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Graine de Sureau
Lieutenant de l'Aube
Lieutenant de l'Aube

Graine de Sureau


Messages : 4992
Points de RP : 8656
Surnom : Rossy - Ross'
Genre : Autre / Ne pas divulguer
Personnage Principal : Quête d'Excellence - Guerrière de l'Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Juil - 18:30

Nuage d'Argent - Coeur de l'Albatros
L'apprenti soigneur mâchait les écorces d'aulne lorsque Nuage d'Argent fit son apparition. C'est qu'il était partout ! Mais il ne dit rien, continuant à mâcher ses plantes tout en hochant la tête.

-Tu peux faire comme moi avec l'alchémille, il faut en faire du suc.

Miaula-t-il en jetant des coups d'oeil entre le chaton et l'apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Juil - 20:57

Vie a écrit:
- Tu préfères te refaire mal ?grogna le chaton crème en remuant les oreilles.
Il posa sa patte sur l’épaules de sa sœur et miaula aussi calmement que possible.
- Si tu restes sans bouger pendant deux jours , tu pourras après pouvoir chasser encore plus de proie ! Je te le promets.

Petit Grenat fronça le museau et n'ajouta rien. A la place, elle observait son frère qui s'appliquait à bander sa patte avec de grandes feuilles bizarre.

Soudain un sourire malicieux fendit son museau. -Ça veux dire que c'est toi qui va me donner à manger?Je ne peux quand même pas marcher jusqu'au tas de gibier!


Ivresse des Étoiles a écrit:
Nuage d'Argent - Coeur de l'Albatros
L'apprenti soigneur mâchait les écorces d'aulne lorsque Nuage d'Argent fit son apparition. C'est qu'il était partout ! Mais il ne dit rien, continuant à mâcher ses plantes tout en hochant la tête.

-Tu peux faire comme moi avec l'alchémille,  il faut en faire du suc.

Miaula-t-il en jetant des coups d'oeil entre le chaton et l'apprenti.


Nuage d'Argent opina du museau et se mit à la tâche. La plante avait un gout désagréable, mais tant que le novice n'avalait pas, cela lui semblait supportable. Bientôt, il pu appliquer à son tour le suc de la plante, imitant avec attention les mouvement de Cœur de l'Albatros.

-Que s'est il passé? Petite Agate s'est blessé? A quoi sert ce suc? Nuage d'Argent devait bien l'avouer, l'apprentissage de son ami l’intéressait de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Juil - 21:02

-Si tu veux ! C'est pour ta santé miaula-t-il en hochant la tête sérieusement.
Il se leche l'épaule sans regarder sa sœur.
- Tu penses que je ferais un bon soigneur ?demanda-t-il en remuant les oreilles légèrement gêne de demander.

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Graine de Sureau
Lieutenant de l'Aube
Lieutenant de l'Aube

Graine de Sureau


Messages : 4992
Points de RP : 8656
Surnom : Rossy - Ross'
Genre : Autre / Ne pas divulguer
Personnage Principal : Quête d'Excellence - Guerrière de l'Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeSam 30 Juil - 10:13

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Matheu24Océan de l'Albatros
"Parfois, on touche la vie des gens rien qu’en existant"
L'apprenti soigneur observa le matou avec attention, surveillant ses gestes pour le guider au mieux. Avant de se reculer, observant un instant le chaton qui avait le regard dans le vide.

-Il s'est arracher des griffes. Expliqua-t-il. Ce n'est pas très grave, mais il faut à tout prix empêcher l'infection.

Expliqua-t-il.

-Ce que tu met, c'est de l'alchémille, ça permet de stopper les saignements. L'écorce d'aulne, il montra le reste d'écorce au sol, c'est pour éviter les infections et le gonflement de la patte. Et les dernières feuilles, c'est du glouteron, on l'utilise pour accéléré la cicatrisation.
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d'Ugni
Non-RPGistes
Non-RPGistes

Nuage d'Ugni


Messages : 891
Points de RP : 3452
Surnom : Roncy
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nuage d'Ugni ♂ | Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeDim 31 Juil - 15:20


Envol Noir
& Nuage Silencieux

Envol Noir s'ennuyait. Il avait pêché, avait longuement nagé près des rives de sable, avait fait sa toilette et avait même aidé un novice à enlever les tiques des anciens. Il lui restait pourtant de l'énergie, suffisamment pour rendre visite aux chatons dans la pouponnière. Ces derniers semblaient jouer à s'époumoner dans le couloir, ce qui fit sourire le marin. Il avisa Nuage Silencieux, qui ne semblait pas le moins du monde peiné par les cris.

- Eh bien eh bien, je suis étonnée que vous ne soyez pas tous sourds ! miaula-t-il à la cantonade, amusé. Il marqua un tant d'arrêt, réalisant qu'il venait de dire la plus grosse bêtise de sa vie : Nuage Silencieux était justement sourd. Le mâle noir et blanc resta pétrifié, horrifié à l'idée de peiner le jeune félin, avant de se reprendre ; de toute évidence, Nuage Silencieux serait le seul à ne pas lui en tenir compte, puisqu'il n'avait rien entendu. Je suppose que je n'ai plus qu'à me rattraper, je te dois bien ça mon petit, ajouta-t-il avant de lui faire un signe de queue signifiant clairement : "on va dehors".
Revenir en haut Aller en bas
Graine de Sureau
Lieutenant de l'Aube
Lieutenant de l'Aube

Graine de Sureau


Messages : 4992
Points de RP : 8656
Surnom : Rossy - Ross'
Genre : Autre / Ne pas divulguer
Personnage Principal : Quête d'Excellence - Guerrière de l'Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeLun 1 Aoû - 11:05

Nuage Silencieux
"Ça ne fait pas grand bien de s'installer dans les rêves en oubliant de vivre."
Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Reliqu21
Ils avaient beau être apprentis, la plupart des jeunes félins étaient encore dans la pouponnière. Il fallait recréer des nids dans les étages, mais aussi que tout le monde se décide où il voudrait dormir. Et puis, tout les chatons étaient proches, ils s'entendaient à la perfection alors ce n'était pas réellement gênant, juste certainement très bruyant.
Lorsqu'un guerrier entra et lança un blanc complet dans la salle, ce que Nuage Silencieux comprit lorsque toutes les gueules arrêtèrent de gesticuler pour le fixer avec une certaine gêne, bien que d'autre s'en amusait, il ne comprit pas vraiment, mais Envol Noir s'approcha de lui et lui fit signe de le suivre tout en parlant. Évidement, il ne comprit pas, mais le geste était bien très significatif et il se redressa pour le suivre sans trop comprendre ce qu'il faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Aoû - 14:35

Vie a écrit:
-Si tu veux ! C'est pour ta santé miaula-t-il en hochant la tête sérieusement.
Il se leche l'épaule sans regarder sa sœur.
- Tu penses que je ferais un bon soigneur ?demanda-t-il en remuant les oreilles légèrement gêne de demander.

-Oui, mais maman c'est la meilleur! Répondit Petit Grenat sans réfléchir, avant de réaliser ce que demandait son frère, implicitement.

-Pourquoi? Tu veux être soigneur?




Ivresse des Étoiles a écrit:
Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Matheu24Océan de l'Albatros
"Parfois, on touche la vie des gens rien qu’en existant"
L'apprenti soigneur observa le matou avec attention, surveillant ses gestes pour le guider au mieux. Avant de se reculer, observant un instant le chaton qui avait le regard dans le vide.

-Il s'est arracher des griffes. Expliqua-t-il. Ce n'est pas très grave, mais il faut à tout prix empêcher l'infection.

Expliqua-t-il.  

-Ce que tu met, c'est de l'alchémille, ça permet de stopper les saignements. L'écorce d'aulne, il montra le reste d'écorce au sol, c'est pour éviter les infections et le gonflement de la patte. Et les dernières feuilles, c'est du glouteron, on l'utilise pour accéléré la cicatrisation.

Nuage d'Argent renifla la dernière plante, essayant de mémoriser ce que lui apprenait son ami.

Pourquoi j'essaie de retenir ça?... Ça peut toujours être utile, non?

-Je vois...  Toutes ces plantes pousses dans les environs?


Dernière édition par Astre du Levant le Dim 28 Aoû - 0:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMar 2 Aoû - 16:56

Jaspe fut aussi surpris que pêner et baissa les yeux.
- Oui..je n’ai pas dit le contraire.dit-il trop sèchement qu’il ne l’aurait voulut.
Il marqua un temps de pause et miaula, cette fois plus gentillement
- Oui…même si je sais que je ne serais jamais le meilleur soigneur de se clan.

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Nuage d'Ugni
Non-RPGistes
Non-RPGistes

Nuage d'Ugni


Messages : 891
Points de RP : 3452
Surnom : Roncy
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nuage d'Ugni ♂ | Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMer 3 Aoû - 11:05

Envol Noir
& Nuage Silencieux

Envol Noir soupira un bon coup, se demandant bien comment il allait pouvoir entraîner cette jeune créature sourde et visiblement muette. Savait-il lire sur les lèvres ? D'un côté, il espérait que non, mais leur séance s'avérait difficile. Il entraîna le novice dans les escaliers, lui lançant quelques regards de temps en temps. Arrivé au pied du bâtiment, il lui fit signe de le regarder attentivement, avant d'imiter d'abord la position de chasse, puis la position de combat. Il espérait que le message était clair : On s'entraîne à la chasse ou combat ?


(je te laisse répondre un peu plus loin sur le territoire ?)
Revenir en haut Aller en bas
Graine de Sureau
Lieutenant de l'Aube
Lieutenant de l'Aube

Graine de Sureau


Messages : 4992
Points de RP : 8656
Surnom : Rossy - Ross'
Genre : Autre / Ne pas divulguer
Personnage Principal : Quête d'Excellence - Guerrière de l'Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeMer 31 Aoû - 17:23

@Brume Embrasée

Océan de l'Albatros
"Parfois, on touche la vie des gens rien qu’en existant"
Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Colo_a10
Océan de l'Albatros hocha la tête positivement.

-Oui, sur le territoire, mais pas toute les saisons. A la fin de la saison chaude, on fait sécher les plantes plus utile pour les conserver le plus longtemps possible durant la saison froide. Et y a aussi certains bipèdes qui font poussé quelques plantes, donc quand on en manque, il arrive que certains soigneurs aillent les cueillir dans les jardins.
Revenir en haut Aller en bas
Salamandre Enflammée
Lieutenant de la Nuit
Lieutenant de la Nuit

Salamandre Enflammée


Messages : 3008
Points de RP : 4818
Surnom : Euca, Glagla, Glacou....
Genre : Féminin
Personnage Principal : Nébuleuse du Dragon - A

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeSam 3 Sep - 22:17

Nuage de l'Âme a écrit:
Jaspe fut aussi surpris que pêner et baissa les yeux.
- Oui..je n’ai pas dit le contraire.dit-il trop sèchement qu’il ne l’aurait voulut.
Il marqua un temps de pause et miaula, cette fois plus gentillement
- Oui…même si je sais que je ne serais jamais le meilleur soigneur de se clan.

Petit Grenat:

La minette releva un museau surpris vers son frère. Pourquoi était il si peu sur de lui?

-Ne dit pas n'importe quoi! On sait même pas encore si tu sera nul! Sa se trouve, tu seras le meilleur soigneur! Essaya maladroitement de le rassurer Petit Grenat.



Ivresse des Étoiles a écrit:
@Brume Embrasée

Océan de l'Albatros
"Parfois, on touche la vie des gens rien qu’en existant"
Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Colo_a10
Océan de l'Albatros hocha la tête positivement.

-Oui, sur le territoire, mais pas toute les saisons. A la fin de la saison chaude, on fait sécher les plantes plus utile pour les conserver le plus longtemps possible durant la saison froide. Et y a aussi certains bipèdes qui font poussé quelques plantes, donc quand on en manque, il arrive que certains soigneurs aillent les cueillir dans les jardins.

-Mais il n'y a pas de bipèdes dans les environs... Comment allons nous faire? Reprit le novice en faisant de son mieux pour retenir toutes les informations du soigneur.

( désolé, c'est court, mais j'ai pas d'inspi! :') )
Revenir en haut Aller en bas
Égide Sacrée
Modo - Chef du Crépuscule
Modo - Chef du Crépuscule

Égide Sacrée


Messages : 3304
Points de RP : 4374
Surnom : Cris’
Genre : Féminin
Personnage Principal : Serre d’Argentavis ➯ Guerrière de l’Aube

Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitimeSam 3 Sep - 22:24

Petit Grenat & Petit Jaspe

- Je ne sais pas, tu viens toi même de dire que maman est plus forte que moi ! Je n'arriverais jamais à son niveau de toute façon.. fit-il en grimaçant sans regarder Grenat dans les yeux.
Il ne voulait pas trop s'attarder sur lui et repoorta son attention sur sa sœur.
- Et toi ? Terrien ou marin ?demanda-t-il en penchant la tête de côté.

___________________/_/_/

“L'écriture : cet éternel dilemme entre la vie et la mort,
cette ambiguïté qui rejoint les gens dans leur instabilité la plus secrète.”



Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Staff_11

Vie & Jaspe:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Deuxième Étage - Pouponnière Deuxième Étage - Pouponnière - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Deuxième Étage - Pouponnière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Sujets similaires

-
» Au 1512ème étage.
» Septième Étage - Tanière
» Sixième étage - Tanière
» Premier Étage - Tanières
» La Pouponnière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC RPG : Le Forum des Passionnés :: Les Lieux de RPG :: Tribu du Zénith :: • Au sein du camp-