AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Dernières imagesDernières images  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

Partagez

Lucifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chimère Maudite
Non-RPGistes
Non-RPGistes

Chimère Maudite


Messages : 389
Points de RP : 2457
Surnom : Esca.
Genre : Féminin
Personnage Principal : Chimère Maudite - Nuit

Lucifer Empty
MessageSujet: Lucifer Lucifer Icon_minitimeMer 19 Avr - 12:06

LUCIFER




PHYSIQUE.

La beauté est une abstraction en laquelle j'ai cessé de croire bien vite, comprenant qu'elle n'était que fourberie et tromperie. On dit souvent que je suis un chat beau et bien dessiné, mais je n'ai que faire d'être attirant ou repoussant, les deux me vont. Les gens disent mon pelage, café au lait, je sais ce qu'est cette couleur bien sur, je ne suis pas un idiot. Mais je ne me suis jamais demandé d'où elle venait réellement. Ma mère disait souvent que les bipèdes en buvait souvent avant qu'on ne parte. Ils avaient ce liquide chaud, presque brûlant, à la couleur marron, presque noir, le café, ils le portaient à leurs lèvres nues et le mêlaient parfois au suc des vaches des pâturages avoisinant. C'était un liquide amer et sans intérêt. Mais le lait, ma mère m'a dit que c'était plus blanc que la neige et comme un nectar sur les papilles. En mélangeant les deux, on obtenait du une couleur pâle, un peu taupe. Je possède aussi des rayures, comme des lames tranchant mon corps, mon père disait que les rayures, c'était la force. Je me sentais très fier. J'avais les mêmes yeux que lui, il était mon modèle, lui qui allait et venait par ce petit trou dans le toit. C'était des yeux d'une couleur pomme, une pomme bien verte, ma foi. Mais j'avais le visage de ma mère, un fin visage en triangle, et ces grandes oreilles qui me surmontait la tête. En grandissant parmi les Clans, j'ai appris à me muscler, et bien rapidement, je dépasserais de taille et de carrure tous les camarades de mon père, qui était d'ailleurs maintenant les miens. Je pensais que les quatre activités physique les plus importantes étaient la chasse, la pêche, la course et la nage. Fort heureusement j'étais incapable de monter aux arbres, je le suis toujours d'ailleurs. Toutefois, il me fût rapidement impossible de me faufiler et serpenter dans les endroits trop fins, l'agilité n'était pas de mise.



CARACTÈRE.

Si vous m'aviez demandez cela quand j'étais un apprenti, ou même un jeune guerrier, pas si jeune enfaite, voilà ce que je vous aurais répondu. Je suis doux, je suis gentil, je suis empli de vie, du moins c'est ce que je me disais dans le temps, j'étais un chat arrogant sur les bords, je l'avoue. J'aimais plaire et séduire. Non pas séduire sexuellement ou amoureusement, non non, mon coeur était déjà proie à une nymphe à qui je le réservais pour l'éternité. Mais j'aimais que sur mon passage les gens se disent que j'étais beau et agréable à regarder. J'étais un chat plutôt social en fin de compte, j'avais des amis, une famille et une compagne, que j'aimais plus que tout au monde. J'étais à peu près apprécié, enfin personne ne me haïssait, je crois. Comme tous les jeunes j'aimais faire des bêtises, sortir du camp en douce le soir pour aller embêter les chats domestiques, ou simplement passer du temps entre amis. J'étais un bon gars. Mais tout ça, c'était avant. Avant qu'elle ne meurt. J'étais fous amoureux d'Edelweiss Sauvage. À chaque fois que je le regardais, je sentais mon amour déborder par mes yeux et s'écraser sur le sol en larmes de bonheur, sa finesse me coupait le souffle, son rire était une mélodie si belle à mes oreilles, la chaleur de son corps était la seule chose qui comptait. C'est la féline la plus belle que j'ai jamais vu. Mais elle est morte et tout a basculé. Elle m'a abandonnée, et je ne la retrouverais d'ailleurs jamais. Du chat aimant et sympathique que j'étais, je suis passé à celui haineux et méchant. Tout le monde pensait que ça passerait, que c'était le deuil, que j'oublierais. Mais au fur et à mesure je me suis renfermé sur moi même, je ne parlais plus, je détestais le monde entier, et je me mis à faire de vraies conneries. J'ai fait du mal à bien des gens, j'ai tué ma meneuse, je suis devenu un chat sadique et sans coeur. Les meurtres se sont enchainés, le sang sur mes pattes n'avaient plus de sens, j'étais voué à finir dans la Forêt Sombre et ne jamais le revoir, plus rien ne valait la peine.


HISTOIRE.

Je suis né dans une ferme, non loin du territoire des Clans, enfin c'est ce que ma mère m'a dit. Car à ma naissance, ces bipèdes ont changés. Ils l'ont enfermés dans le grenier à l'étage et l'ont laissée là avec nous. Belle m'a raconté qu'avant elle vivait en bas, elle se faisait caresser, sortait dans les champs, quand il y avait la moisson ces bipèdes lui faisait chasser les souris, bref une vie parfaite. Et un jour elle a rencontré mon père, tout allait bien jusqu'à ce qu'elle rencontre Loup, c'était un guerrier du Clan de l'Aube, ils étaient fous amoureux et elle est tombé enceinte. Moi, mes deux frères, et mes deux soeurs, nous entendions à merveille, mais ils ont préférés rester avec ma mère, nous nous sommes dit adieu, une nuit de tonnerre, pleurant à chaudes larmes, j'espère les revoir un jour, je crois. Je suis partie avec mon père par une brèche dans le toit, il m'a porté (j'étais tout jeune) et plus tard nous sommes arrivés dans le camp du Clan de l'Aube, qui aurait cru que je vivrais ici presque toute ma vie ? Les guerriers me regardaient de travers, les femelles encore plus, notamment Feuille de Bouleau. Je savais qu'elle était la compagne de mon père avant qu'il rencontre ma mère, elle était donc mère d'une portée à peine plus vieille d'un mois que moi. On me confia à elle mais elle ne voulu jamais de moi. Cela ne m'affecta jamais, j'avais mon père, et le Clan m'apprivoisa, et puis je me souvenais de ma vraie mère, que j'aimerais toujours. Bien vite je devins un apprenti, je devins même chef d'une bande. Nous étions deux groupes d'apprentis dans le Camp, l'un était dirigé par un certain...je ne sais plus, c'était un mâle, dont j'ai oublié le nom, finalement en fin de compte on ne se détestait pas temps que ça. Après je suis devenu guerrier, la plus belle période de ma vie, nous embêtions les domestiques, nous amusions, et un jour, j'ai rencontré Edelweiss. C'était une solitaire, nous avons passé des merveilleux moments ensemble, puis je suis parti. Je ne pouvais plus l'oublié pourtant j'essayais comme je pouvais, elle hantait mes pensées. Un jour j'ai suivi une ancienne factionnaire, méfiant. Et je l'ai retrouvé, mal en point, porteuse de nos chatons. Nous avons vécus des lunes et des lunes d'amour, en famille, puis elle morte, assassiné. À partir de ce jour je ne fût plus jamais le même, plus rien ne comptait pour moi, seulement la vengeance, j'ai tué ma meneuse, et j'ai été banni. Je me suis reclus sur le territoire des solitaires où les dévoreurs m'ont accueillis. J'ai tué, meurtri, détesté, séparé, torturé, jusqu'à n'en plus pouvoir. Après que Cacophonie m'eut tué, ma douleur dans la forêt sombre me détruit. Puis les lunes passèrent, et j'acceptais que je ne revenais jamais Edelweiss, surement dans d'autres méandres du temps.
Revenir en haut Aller en bas

Lucifer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lucifer - Loki - Link

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC RPG : Le Forum des Passionnés :: À propos du RPG :: Le Clan des Étoiles :: • Ancêtres Hors-Clan :: Forêt Sombre-